Dégustation, News

Publié le 29/01/2016 par Sylvie Fontaine, Pas de commentaire

Bulles et vins pétillants : un marché sous effervescence


Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someonePrint this page

 

Les vins pétillants grimpent aussi sûrement que leurs bulles dans une flûte. La consommation mondiale progresse. Notamment en Allemagne…

Le premier salon mondial des vins effervescents – Bulles Expo – se déroulera les 20 et 21 Juin au Parc Floral, à Paris. Avant cela, ses promoteurs (GFE events et Vitisphere) viennent de dévoiler une étude sur la consommation des vins effervescents dans le monde. Les bulles séduisent de plus en plus…

Qu’est-ce qu’un vin effervescent ? Un peu de technique 

A la différence des vins tranquilles (moins d’un gramme de gaz carbonique par litre ; pas de pression dans la bouteille), les vins effervescents se définissent par rapport à la quantité de CO2 qu’ils contiennent. Un vin perlant contient de 1 à 2 g de CO2  par litre et produit une pression inférieure à 1 bar. Un vin pétillant contient de 2 à 4 g de CO2  par litre et produit une pression de l’ordre de 1 à 2,5 bars. Enfin, le vin effervescent élaboré à partir de la méthode traditionnelle possède une teneur en gaz carbonique supérieure à 4,5 g par litre et exerce une pression dans la bouteille de l’ordre de 3 à 6 bars.

Une consommation en nette hausse

Au cours des dix dernières années, de 2005 à 2014, elle a augmenté de 4,1% pour atteindre les 17,6 millions d’hectolitres en 2014. Durant cette même période, les vins tranquilles n’ont augmenté que de 1,3%. La consommation des vins effervescents représente 7% de la consommation globale de vins dans le monde.


L’Allemagne, premier pays consommateur

On aurait pu imaginer que la France, avec son champagne et ses différents crémants, occupe la première place. Eh bien non ! C’est en Allemagne – grand pays de bières – qu’on consomme le plus de vins effervescents : 1/6e de la consommation mondiale avec 3,26 millions d’hectolitres. Les allemands produits aussi Ieurs vins mousseux (schaumweim, sekt…) élaborés à partir de différents cépages : riesling, pinot gris, sylvaner, chardonnay, rieslaner, gewurztraminer, Schwarzriesling (Pinot Meunier). D’ailleurs pour la petite histoire:  toute bouteille de vin effervescent avec un bouchon de champagne importée en Allemagne est taxée de 1 € / bouteille (la dite Sektsteuer qui existe depuis 1902 fut introduite à l’époque pour financer la flotte de la Marine. Depuis plus d’un siècle cette taxe est toujours en vigueur).

La Russie devant les Etats-Unis

Derrière l’Allemagne, c’est la Russie qui arrive au deuxième rang des pays consommateurs, avec 2,42 millions d’hectolitres. Si depuis le XVIIIe la consommation de ces vins (champagne, cava, crémant…) y est très prisée, 80% des vins consommés sont produits localement. Les Etats-Unis complètent le podium avec 1,9 million d’hectolitres.

Et la France ?

crémant-brut Alsace Domaine Zinck1,8 million d’hectolitres  de vins effervescents est consommé dans l’Hexagone. A 90%, il s’agit de bulles produites en France. La consommation de champagne progresse en valeur mais recule en volume.  Mais ce sont les vins sans indication géographique qui progressent le plus.

La France est en revanche le premier producteur mondial de vins effervescents (3,3 millions d’hectolitres). A 70%, il s’agit de champagne. Deuxième producteur, l’Allemagne ; troisième, l’Italie. 

Nouvelles tendances

Crémant Belle de Nuit-Alpha-Loire-BottlairLongtemps, la consommation des vins effervescents a été occasionnelle : fin d’année, événements particuliers… Désormais, «dans de nombreux pays, les consommateurs, et notamment les jeunes, se tournent de plus en plus vers les vins effervescents Prosecco, Cava, Crémant, à l’heure de l’apéritif ou lors de soirées informelles », note l’étude d’Agrex.

Dans ce contexte, les vins pétillants rosés séduisent de plus en plus. Notamment en Allemagne et au Royaume-Uni. Selon les auteurs de l’étude, la consommation de vins effervescents devrait continuer à progresser de 1,5% à 2% par an.

Champagne, Crémant, Vin de France effervescent: quelques bulles à découvrir…

Bulle-dArgent- vin de France Belle de Nuit BrutChampagne JY Perard Blanc de BlancsMas Daumas Gassac rose-frizant

Source : Toujours plus de vins pétillants consommés
Crédits Photos: Alpha Loire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × quatre =