Dégustation, News

Les vendanges en Beaujolais ont déjà commencé. La Récolte  manuelle en beaujolais est une tradition séculaire,  très appréciée des étudiants.
Publié le 25/08/2015 par Sylvie Fontaine, Pas de commentaire

Dans le Beaujolais, on vendange déjà le 2015


Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someonePrint this page

 

Les vendanges 2015 en Beaujolais s’annoncent sous les meilleurs auspices, et très précoces.

Près de 50.000 vendangeurs du monde entier sont attendus pendant un mois dans le vignoble du Beaujolais, au coeur des vignes du Rhône.  Les raisins gorgés de soleil très sains, sans pourriture seront pris d’assaut par les vendangeurs et leurs sécateurs.

Cela donnera d’excellents nectars avec des rendements faibles, selon les estimations de Gilles Paris, président d’Inter Beaujolais.

Avec au moins 3 semaines d’avance les vendanges ont déjà commencé dans le vignoble du beaujolais et la précocité de la récolte de 2015 arrive en troisième position derrière les années 2003 et 2011. De plus en plus précoce la date du début des vendanges est un signe qui confirme presque chaque année la réalité du réchauffement climatique. Un réchauffement qui cette année réduit aussi les rendements dans les régions peu arrosées durant le printemps et l’été. C’est notamment le cas dans le Beaujolais (et en Bourgogne) où la récolte diminuerait respectivement de 11% et 25% par rapport à 2014.

La grande tradition du Beaujolais: 100% vendanges manuelles

C’est la particularité en Beaujolais la  récolte est 100% manuelle pour les raisins rouges du cépage Gamay. Une fois vendangées les grappes entières de Gamay sont déversés dans la cuve remplie de gaz carbonique pour être vinifiées selon le principe de la macération carbonique. Ensuite si la macération est très courte (environ 5 jours) elle donnera des vins légers fruité et friands,  si la macération est plus ou moins longue et dépasse les 7 jours, elle donnera des vins plus charpentés et donc des vins de garde.

Des vins pour tous les gouts : fruités, souples, charpentés, ou corsés

Cette année, le Beaujolais nouveau aura le temps de fermenter avant la mise en bouteille puisque sa mise en marché aura lieu le 19 novembre. Ce sera, dans tous les cas, plus de deux mois après la fin des vendanges et sa faible acidité devrait en faire un vin fruité et agréable en bouche. Par ailleurs les amateurs éclairés des crus du Beaujolais (Brouilly, Morgon, Chiroubles, Saint Amour…) ne seront pas en reste et trouveront leur bonheur. Sauf accidents climatiques majeurs dans les prochaines semaines, il semble donc que l’on s’achemine vers des cuvées du millésime 2015 faites de diversité, avec des vins de garde et des vins  fruités, gorgés de soleil, à consommer naturellement avec modération.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

one × 4 =