Dégustation, News

Featured Video Play Icon
Publié le 15/07/2014 par Sylvie Fontaine, Pas de commentaire

30 Millésimes Daumas Gassac : une légende hors du commun


Retrospective sur  l’oeuvre accomplie  d’une vie de vigneron  de Ulrich Sautter « Der Weinverstand Brief»

Le 23 Février 2014 la famille Guibert lança une invitation à une dégustation unique : 30 millésimes Daumas Gassac dans 30 verres – pour 30 dégustateurs – depuis le millésime rouge 2012, échantillon pris sur barrique au second vin, que le vigneron Aimé Guibert, ce pionnier en Languedoc a fait naitre en 1979. Samuel Guibert anima la table ronde de la dégustation verticale, debout à côté de son père. – « Daumas Gassac – c’est plus que du vin. »

La légende fondatrice de Daumas Gassac est si inhabituelle que l’on ne se lasse pas de l’entendre ou de la conter. En 1970, Aimé Guibert et son épouse Véronique s’installent non loin d’Aniane dans la vallée du Gassac au Mas Daumas. Là, ils ont créé le premier – et probablement en fin de compte à ce jour encore – l’unique domaine culte dans le Languedoc. Près de 40 ans plus tard, le moment est venu pour une grande rétrospective.

1971 – Henri Enjalbert, expert en géologie des terroirs, à la découverte de ces sols, mélange de Châteauneuf, Médoc et de la Bourgogne, est à l’origine de la genèse du jeune Domaine ; il affirme qu’il serait possible de produire un des premiers Grands Crus du Languedoc.

1972 – les Guibert plantent les premières vignes. Vingt ans après, en 1992 la « Cuvée Henri Enjalbert » est produite en l’honneur du géologue clairvoyant. « Sans Henri Enjalbert aujourd’hui probablement il n’y aurait à Daumas Gassac que des oliviers » atteste Roman Guibert – un des cinq frères Guibert et l’un des quatre à travailler au Domaine.

1978  – Emile Peynaud se rend pour la première fois dans la Haute Vallée du Gassac, le 13. September ; déjà les fondamentaux du Domaine ont été mis en place : Aimé Guibert planta des ceps de Cabernet-Sauvignon issus de sélection massale à partir de vignes mères des années 1920 et 1930 par ailleurs la cave de vinification par gravitation fut installée dans l’ancien Moulin du Mas.

Le chai à barriques porte le nom „Chai Emile Peynaud“ ; les plus vieilles vignes de Cabernet Sauvignon (seulement celles de l’année de plantation en 1972) prospèrent dans le „Clos Emile Peynaud“, et jusqu’à aujourd’hui en 2001, 2002, 2007 und 2008 – 4 fois seulement le Domaine a produit une cuvée limitée „Hommage à Emile Peynaud“.

1986  – première vendange du Daumas Gassac blanc – Le Blanc Daumas Gassac – exclusivement élevé en cuve inox – se profile à côté du rouge et n’a plus ce second rôle. Le Grand vin blanc se distingue comme les Rouges, des mêmes particularités : fraîcheur, précision, complexité.

Dès le début, la famille Guibert renonce à la viticulture avec des herbicides et des pesticides de synthèse. Bio était donc déjà la norme, alors que le terme n’était pas encore familier et ne faisait pas partie des motifs idéologiques : «La famille a toujours vécu ici, c’est notre jardin», explique Samuel Guibert.

Aujourd’hui les 50 parcelles de vignes nichées dans la forêt et dispersées dans la garrigue, créées une impression sauvage et vierge dans ce relief naturel. La notion de terroir et de l’artisanat de la vigne est d’autant plus crédible. Un petit coin de paradis, il semble que Daumas Gassac – et la deuxième génération prend totalement possession de cet héritage.

Actuellement et pour beaucoup, sous le couvert et le retour de la viticulture en Biodynamie, il s’agit en fin de compte de « Méthodes de fermier » comme l’observation des phases de la lune ou de la pression de l’air. . »Le vent du nord ferme les vins »- selon Samuel Guibert. Selon ses constatations, et heureusement le jour de la dégustation la météo est clémente, et douce – de bonnes conditions donc pour un festival sensoriel. 

2004 Mas de Daumas Gassac Rouge : arômes complexes d’épices, réglisse, coriandre, poivre blanc, cassis. Tannins pixelisés à grain fin, fondants en bouche, arômes d’épices et d’herbes essentielless de menthe en fin de bouche, rond, doux, charmant et harmonieux. Prêt à boire maintenant. (Alc.13,2%)

2003 Mas de Daumas Gassac Rouge : nez expressifavec des notes de cannelle, de fleur d’oranger, caramel, kirsch – avec des nuances, plus au moins « chaudes »Cependant, aucune oxydation ou de caractère «Brandy ». Bonne longueur, avec des notes minérales même. Millésime harmonieux et souple. (Alc. 13%)

1994 Mas de Daumas Gassac Rouge : nez réservé mais avec des notes d’évolution : truffe. Dispose encore de potentiel de garde, peut encore se développer positivement. (Alc. 12,5%)

1987 Mas de Daumas Gassac : arômes de chocolat et de cassis, pas très complexes, mais intenses. Étonnamment bon pour l’année. Et avec une proportion relativement élevée de Malbec : 8,6 % (Alc. 12,8%)

1984 Mas de Daumas Gassac Rouge : bonne structure, dispose encore d’importantes réserves. Fin de bouche épicée. Un vin intéressant – beaucoup mieux que la réputation de ce millésime. (Alc.13% )

1982 Mas de Daumas Gassac Rouge : …très grand vin au début de sa maturité. (Alc. 13,2%)

Toutes les notes de dégustation de Ulrich Sautter en intégralité dans N°1/2014 – 28 Mars 2014 « Der Weinverstand Brief» 

MAS DE DAUMAS GASSAC

EN BREF: le premier et unique Domaine en Languedoc au niveau de Premier Grand Cru Classé- Méthodes viticoles méticuleuses comme les meilleures domaines de Bourgogne, stylistiquement sur la base du Médoc, et finalement complètement indépendant.

ELOGES ET CRITIQUES: grande histoire et grand avenir. Le Domaine ne se repose pas sur ses lauriers. Symbole de sympathie et figure populaire, qui en plus des Grands Vins produit par ailleurs une excellente collection de vins de qualité de base.

EVALUATION: *****
 Classe internationale

STYLE: indépendamment authentique et valeur sûre. 

Extrait de l’article « Der Weinverstand Brief» de Ulrich Sautter © ULRICH SAUTTER

N° 1/2014 – 28 Mars 2014

L’evaluation de la lettre : « WEINVERSTAND » renonce- sauf pour des échantillons sur barriques de Bordeaux – à l’évaluation individuelle des vins. Avis plutôt sur la position qualitative d’une propriété dans son ensemble. Notes d’évaluation sont les suivantes: * qualités solides! **qualités ambitieuses! *** Qualités élégantes! Qualités **** au plus haut niveau! ! ***** Classe internationale !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × 1 =