News

Publié le 18/01/2013 par Guillaume Petit, 1 commentaire

Comment réussir son salon professionnel?


Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someonePrint this page

Comme tous les ans en début d’année, c’est toujours la grosse préparation des mises en bouteille des blancs et des rosés, de la grosse saison des échantillons, sans parler de la saison des salons professionnels, les dates se bousculent…et vous vous posez de nombreuses questions : comment optimiser la participation à un salon et sa rentabilité ?

 Pour répondre aux nombreuses questions que vous nous posez « réussir votre participation à un salon pro, nous avons voulu ici vous distiller quelques bons conseils :

Tout d’abord il faut à l’avance :

– Bien choisir votre salon  renseignez vous autour de vous et auprès d’autres producteurs sur l’organisation et sur les coûts du stand, logistique et des hôtels,…)  de par notre expérience le salon Prowein est le salon en Europe par excellence  il est hyper professionnel tant dans la qualité que dans la quantité des contacts mais il faut très bien le préparer). Pour ceux qui se rappellent Prowein s’appellait Provins et a commencé dans le Swiss Hotel à Neus en 1991 uniquement avec des vins francais depuis Prowein avec 4000 exposants est le salon international du vin en Europe et bien au-delà puisque les contacts sont internationaux Chine, Australie, Singapour,…. Sur Prowein la  concurrence est grande et les vins allemands, autrichiens ont le vent en poupe c’est normal ils sont chez eux et surtout avec des interprofessions très dynamiques … )

– Définir un budget (rapprochez vous des inter-professions pour obtenir des devis et des stands communs et surtout dans votre budget salon prévoir éventuellement l’achat de fichiers (à jour)

– Définir vos objectifs, votre marché cible (produits, prix/tarifs, place/distribution, promotion) les mots clés du mix marketing….

Ensuite accordez beaucoup d’importance en amont au travail de présentation du salon :

– Réaliser un mailing d’invitation court et succinct à laquelle vous ajouterez  votre newsletter

– Réaliser une newsletter où vous  présenterez votre vignoble, vos actualités, le millésime avec le bilan des vendanges, votre gamme et nouveaux vins… le message doit être clair et illustré si possible dans la langue du pays (par défaut en anglais) tout un travail de rédaction utile et indispensable …si besoin nous consulter

– Sélectionner la liste de vos prospects et de vos clients

– Solliciter des rendez vous par relance téléphonique et confirmer le rendez vous par mail

Préparer les vins : présentation soignée s’il s’agit de vin brut mais avec l’étiquette définitive, ajoutez une contre avec Qrcode  surtout si vous avez des vins en dégustation libre,.. votre bouteille sera alors votre meilleur VRP…

– Préparer la documentation élémentaire : fiches techniques, plaquette, tarifs,…

– Soigner les fiches contact : un cahier ou des feuillets de fiches contacts pour noter : nom du contact Homme ou femme (demander  la carte de visite et agrafer la sur cette fiche), langue parlée c’est plus facile pour les confirmations, les vins dégustés, le tarif remis les échantillons à envoyer et les actions à faire.

– Sur le salon en rendez vous présenter et communiquer simplement  votre gamme,  argumenter votre identité, votre positionnement et votre savoir faire.

– Une fois de retour  du salon, la priorité est de remercier vos contacts et transmettez leur les informations et les échantillons demandés.

– Relancer en fonction des informations du salon mais pour les contacts « froids » qui ont eu  les tarifs et/ou plaquette sur le salon sans échantillons relancer  3 mois après…. et informer les de vos actualités.

Enfin il ne faut pas oublier de se mettre à la place d’un acheteur qui est aussi très sollicité dans la préparation des salons et il aura la problématique inverse: quel producteur choisir?

Pourquoi ce vin, ce producteur ? 

Le distributeur s’adressera au producteur qui véhicule une image, une identité et des valeurs, le distributeur aura besoin de repères pour se rassurer et aussi pour mieux vendre vos vins à sa clientèle….

 Aussi la première impression doit être la bonne : Votre bouteille comme  vecteur de communication…

… La prospection est la phase capitale et décisive de votre développement commercial.

D’autant plus si vous allez participez à un salon, à une mission export, des fiches techniques précises et actualisées sont précieuses.

Nous avons mis au point pro.Bottlair.com. Grâce à 15 ans d’expérience dans la distribution aussi bien nationale qu’à l’export. Bottlair se veut surtout un outil pour faciliter votre prospection commerciale et le travail de votre force de vente :

Vos informations produit en Français+ votre logo + 1 photo bouteille = 1 fiche vin technique au format pdf  avec Qrcode produit.

Les autres avantages  Bottlair :  vos fiches techniques vins sont directement traduites en anglais, allemand, italien et espagnol. De plus, quand vous les actualisez, cela se fait instantanément.

En résumé, Bottlair vous propose des fiches pdf multilingues pour toutes vos prospections, même à l’export, à imprimer depuis une clé usb ou tout autre support. Sans oublier l’offre commerciale par email avec votre fiche pdf qui vous fournit professionnalisme et bonne image. Et si vous souhaitez un meilleur retour sur vos envois d’échantillons, joignez-y vos fiches techniques.

Vous présentez votre bouteille de vin à un concours, à une dégustation ouverte, un road show, mais vous ne pouvez pas être présent,… (ex. Prowein) laissez parler votre bouteille (multilingue) grâce au Qrcode Bottlair  elle devient votre  meilleur VRP. …

1 réponse pour “Comment réussir son salon professionnel?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × 5 =