News, Portrait de vigneron

Publié le 27/10/2012 par Sylvie Fontaine, Pas de commentaire

Gayté «Une idée du vin toute fête»


Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someonePrint this page

Interview avec Catherine Grasset , VINE SOUL Bordeaux, Octobre 2012

Catherine Grasset, comment devient-on négociante en vins ?
La définition de négociant en vins à Bordeaux, c’est être l’intermédiaire entre le producteur et le consommateur, c’est assembler et sélectionner les meilleurs vins de producteurs différents pour les proposer à la vente.
J’ai intégré cette image et je l’ai appliquée aux plus grands vignobles français et étrangers, afin d’offrir aux amateurs une sélection des meilleurs vins de chaque appellation, de proposer de nouvelles saveurs, des vins de tous les horizons.
Je suis devenue négociante en vins après 25 ans d’expériences dans le milieu viticole, sur tous les fronts et sans relâche, en passant de la production à la commercialisation, et en arrivant à Bordeaux par les hasards de l’amitié.
Plus qu’un métier, une passion à partager.
Il est primordial pour moi de diffuser l’idée que le Bordelais et la Bourgogne ne sont pas les deuxseules appellations françaises, mais qu’il existe bien d’autres terroirs français comme Madiran, Jurançon, Côtes du Rhône, Côtes du Roussillon etc. Il y a aussi les vins étrangers, Californiens, Néo-Zélandais, Espagnols, sans oublier les Champagnes et spiritueux.
Je suis pour la pluralité et la diversité dans le choix, j’aime découvrir et faire découvrir. La vocation première de Vine Soul, ma société de négoce, était l’export: faire connaître le petit viticulteur qui fait un vin merveilleux mais n’arrive pas à le commercialiser. Je me plais à les soutenir en direct de la propriété.
J’ai su créer et fidéliser ma clientèle à partir d’un credo dont je ne démords pas:
Vine Soul : l’âme de la vigne, la racine qui prend sa source dans la terre, l’essence du vin. Ce qui fait du vin un nectar si précieux.

Comment est né GAYTE? 
La véritable histoire de Gayté, c’est un vin né de passions.
C’est une histoire familiale, Gayté est autobiographique. Né d’un projet commun avec Adrien, mon fils danseur, il nous a autorisés l’un comme l’autre à libérer les non-dits.
En créant Gayté, nous avons répondu à une envie commune, celle d’offrir un vin synonyme de liberté, un vin à partager, une invitation à la tolérance.
Par son nom, Gayté est signifiant, il conjugue nos talents et nos sensibilités. Gayté suscite
l’acceptation de l’autre, dans sa différence, l’ouverture d’esprit…Le tout dans une joie
communicative.
J’ai relevé dans le dictionnaire le sens exact du mot jovialité : « Disposition d’esprit d’une personne qui est gaie, de bonne humeur, encline à sourire, plaisanter, s’amuser. Gaieté d’esprit » C’est ce qui nous a amenés à cette accroche « … qui donne du vin une idée toute fête »
Au-delà du clin d’oeil, Gayté! est un vin dédié à tous !
Le choix du nom évoque joie de vivre, convivialité, complicité, liberté…
Gayté nous ressemble, il se destine à tous ceux et celles qui sont sensibles à l’art, à la beauté, et bien sûr à tous les amoureux du vin.
Conçu pour être accessible au plus grand nombre, son prix a été étudié avec la plus grande
attention pour donner un plaisir immédiat à tous les consommateurs, ce n’est pas un vin de garde mais un vin attractif et qualitatif.
Je voudrais que Gayté redonne le sourire, que ce vin soit une porte ouverte à la bonne humeur…


Intransigeance sur la qualité, indulgence sur le prix
J’ai sélectionné des vins particuliers dans une région où le soleil est dans tous les coeurs, le soleil qui chauffe la terre pour en faire un vin généreux.
Un soin tout particulier est apporté à la réalisation de Gayté qui est élaboré par des spécialistes du Languedoc, le plus grand vignoble du monde.
Mais en plus de la qualité, je voulais un vin qui soit accessible au plus grand nombre sur le plan du prix.
Mon credo : qu’après avoir dégusté Gayté, chacun se souvienne de ses arômes particuliers, de sa personnalité, de son fruité et de sa délicatesse unique.

Une image valorisante:
Envie d’être reconnu, nécessité de s’y reconnaître, sans élitisme ni parti pris. C’est ce qui a orienté la création du design qui est luxueux avec des couleurs raffinées : un habile mélange de gris, de doré choisis pour leur élégance en harmonie avec la dynamique du danseur qui lance des grains de raisin multicolores.
L’écriture est volontairement épurée, elle marque un esprit contemporain.
Un logo, un style apuré crée par l’équipe Bottlair qui a de suite trouvé l’identité graphique de Gayté, déclinée sur les éléments visuels qui constituent le packaging, l’étiquette, la capsule, le bouchon, le carton et tous les supports de communication.

Catherine Grasset, s’il n’y avait qu’un mot à dire ?
Ce serait un verbe, le plus utile de tous par les temps qui courent, le verbe « Égayer»!!!

Distributeurs, revendeurs de France ou de Navarre: si vous êtes intéressés par GAYTE, sachez que la gamme comprend aujourd’hui un Cinsault rosé, un Chardonnay Blanc, un Bordeaux Rouge et bientôt un Champagne pour cette fin d’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt + deux =