News

Publié le 11/09/2012 par Sylvie Fontaine, Pas de commentaire

Le succès des smartphones et des tablettes bouscule les habitudes…


Alors que la marque à la Pomme Apple va dévoiler demain soir le nouvel Iphone 5, les offensives commerciales et juridiques entre Apple, Samsung et HTC  sur fond de violations de licences et brevets ne font que commencer. La dernière affaire : Samsung et HTC accusent  Apple de violer deux brevets portant sur les communications des réseaux très haut débit sans fil de nouvelle génération (4G / LTE).  à suivre…

  • L ‘internet mobile révolutionne nos quotidiens, les enjeux sont énormes:

 5 milliards d’utilisateurs pour les sites Internet sur smartphones d’ici 2015 !

L’accès à Internet se concentre de manière irrésistible et ascendante sur les appareils mobiles. En effet, la démocratisation du Smartphone et des tablettes numériques accroît chaque année le nombre d’utilisateurs à privilégier la mobilité à l’ordinateur traditionnel pour Internet.

  • L’internet mobile sonne-t-il le glas de l’internet fixe ?

Un monde où l’ordinateur traditionnel n’est plus et où les usages se concentrent exclusivement sur des appareils de mobilités, smartphones et tablettes numériques ? Une réalité qui pourrait s’imposer sur un horizon de très long terme dans le monde, tant la tendance en faveur de la mobilité semble implacable pour l’ordinateur. Ce dernier connaitra-t-il un destin similaire à celui du minitel ? (qui vient récemment de disparaitre dans une totale indifférence). L’internet mobile ne fait qu’amplifier un mouvement qui est déjà bien amorcé.

  •  Le succès des smartphones bouscule les habitudes de consultation des sites Internet.

Pour le deuxième trimestre consécutif, la fréquentation des sites Internet français a baissé. D’après AT Internet, qui enregistre les visites sur près de 4000 sites, le trafic a décliné de 1,7%, après une baisse de 1,8% au premier trimestre. Sur un an, entre juin 2011 et juin 2012, la chute est de 5%.

Pour AT Internet, cette tendance est «le reflet d’un changement de comportement et de changement d’habitudes de consultation des sites internet. Si les habitudes évoluent, Internet reste encore largement plus utilisé que les applis mobiles. Il y avait près de 40 millions d’internautes en France fin 2011, contre 19 millions de mobinautes, selon Médiamétrie.

  • Le mobile représente 20% du trafic Internet: 

Dans le monde, les smartphones et les tablettes représentent environ 20% des connexions à Internet, selon la régie publicitaire Chikita. Les analystes s’attendent à ce que le trafic mobile, applications comprises, dépasse à terme les consultations depuis les PC. Dans une étude de 2010, qui fait référence, Morgan Stanley avait prédit qu’il y aurait davantage de mobinautes que d’internautes dès 2013.

  •  Les États-Unis en pointe

D’ici à 2015, les Américains seront plus nombreux à privilégier l’accès à l’internet en mobilité que le toujours incontournable ordinateur, selon International Data Corporation, une entreprise spécialisée dans la recherche marketing. Le web mobile devrait connaitre une croissance annuelle à deux chiffres en nombre d’utilisateurs, un consensus se dégageant autour du chiffre de 5 milliards de personnes utilisant au quotidien l’internet mobile en 2015 dans le monde.

  •  L’incontournable adaptation des entreprises

Les entreprises ont tout intérêt à accompagner l’essor du web mobile, avec un champ de possibilités immense en matière de marketing et de publicité. La géolocalisation pour les campagnes publicitaires par l’internet mobile devrait s’imposer comme une innovation majeure pour les annonceurs, qui bénéficient de moyens de ciblages d’une précision remarquable en adoptant cet outil, renforçant d’autant l’efficacité de leurs actions en publicités pour un coût réduit. De quoi aussi renforcer le lien de proximité avec le consommateur et les producteurs, entreprises.

  • La France en retard

Une première étape qui apparait comme une base essentielle consiste en des sites optimisés pour Smartphones, à défaut d’un site mobile et qui a le mérite d’une fidélisation durable et d’un trafic plus conséquent. Et le bât blesse en France à ce niveau.

Une étude publiée par Google en 2011 faisait état d’une moindre adaptation des entreprises françaises au web mobile, avec seulement 12 % d’entre elles ayant opté pour la création d’un site web optimisé pour Smartphone contre près de 32 % aux États-Unis.La technique et les difficultés de ciblages sont les deux raisons majeures invoquées pour expliquer ce peu d’appétence pour le web mobile. Un attentisme qui devrait rapidement s’effacer à mesure que ces appareils gagneront du terrain sur l’ordinateur dans l’hexagone. Le train de retard habituel sur les États-Unis ne fait donc pas exception dans ce domaine. Lu sur atlantico.fr

Voici un lien qui fera surtout sourire les adeptes de tablette numérique…En effet une tablette n’a pas la même utilité pour tout le monde ! Alors avant d’offrir une tablette, réfléchissez bien avant ?

« – Daddy,how do you get along with the i-pad wegave you at your birthday?
– Very well 
– And you can handle all those apps?
– What apps? Step aside, please. What’s the matter? »…  It was so funny 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × un =